La prophétie de Daniel concernant les puissances mondiales

    Autour de 606 av. J.-C., Nabucodonosor II, chef de l'empire babylonien, captura Jérusalem. Daniel, un adolescent, faisait partie des prisonniers juifs enlevés de Jérusalem à Babylone. Là, il fut instruit, trouva la faveur des rois Nabucodonosor et Baltazar et fut promut à différentes fonctions dans le gouvernement babylonien.

    Daniel reçu un nombre de rêves ou visions prophétiques. Dans la vision rapportée dans Daniel au chapitre 7, "les animaux" symbolisent les puissances du monde ou les empires et des "cornes" symbolisent des rois ou des dirigeants et leurs plus petites nations. De courtes explications et des commentaires ont été inclus entre accolades :

1. La première année de Belschatsar, roi de Babylone, Daniel eut un songe et des visions de son esprit, pendant qu'il était sur sa couche. Ensuite il écrivit le songe, et raconta les principales choses. 2. Daniel commença et dit : Je regardais pendant ma vision nocturne, et voici, les quatre vents des cieux firent irruption sur la grande mer [dans la prophétie biblique, la mer est souvent utilisée pour symboliser les peuples et les nations du monde]. 3. Et quatre grands animaux sortirent de la mer, différents l'un de l'autre. 4. Le premier [faisant référence à l'empire babylonien de Nabucodonosor] était semblable à un lion, et avait des ailes d'aigles ; je regardai, jusqu'au moment où ses ailes furent arrachées ; il fut enlevé de terre et mis debout sur ses pieds comme un homme, et un coeur d'homme lui fut donné. 5. Et voici, un second animal [l'empire médo-perse, de 538 à 333 av. J.-C., qui prit la place de l'empire babylonien] était semblable à un ours, et se tenait sur un côté ; il avait trois côtes dans la gueule entre les dents, et on lui disait : Lève-toi, mange beaucoup de chair. 6. Après cela je regardai, et voici, un autre était semblable à un léopard [l'empire grec fut fondé par Alexandre le Grand autour de 333 av. J.-C. et remplaça l'empire médo-perse], et avait sur le dos quatre ailes comme un oiseau ; cet animal avait quatre têtes [à la mort d'Alexandre le Grand en 323 av. J.-C., quatre de ses généraux divisèrent l'empire en quatre plus petits empires], et la domination lui fut donnée. 7. Après cela, je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, il y avait un quatrième animal [l'empire romain, premier et second siècles av. J.-C. jusqu'à 476], terrible, épouvantable et extraordinairement fort ; il avait de grandes dents de fer, il mangeait, brisait, et il foulait aux pieds ce qui restait ; il était différent de tous les animaux précédents, et il avait dix cornes. 8. Je considérai les cornes, et voici, une autre petite corne sortit du milieu d'elles, et trois des premières cornes furent arrachées devant cette corne ; et voici, elle avait des yeux comme des yeux d'homme, et une bouche, qui parlait avec arrogance.

9. Je regardai, pendant que l'on plaçait des trônes. Et l'ancien des jours [Dieu] s'assit. Son vêtement était blanc comme la neige, et les cheveux de sa tête étaient comme de la laine pure ; son trône était comme des flammes de feu, et les roues comme un feu ardent. 10. Un fleuve de feu coulait et sortait de devant lui. Mille milliers le servaient, et dix mille millions se tenaient en sa présence. Les juges s'assirent, et les livres furent ouverts. 11. Je regardai alors, à cause des paroles arrogantes que prononçait la corne ; et tandis que je regardais, l'animal fut tué, et son corps fut anéanti, livré au feu pour être brûlé. 12. Les autres animaux furent dépouillés de leur puissance, mais une prolongation de vie leur fut accordée jusqu'à un certain temps
[ils cessèrent en tant que grandes puissances, mais continuèrent comme peuples ou nations]. 13. Je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, sur les nuées des cieux arriva quelqu'un de semblable à un fils de l'homme [Jésus Christ] ; il s'avança vers l'ancien des jours, et on le fit approcher de lui. 14. On lui donna la domination, la gloire et le règne ; et tous les peuples, les nations, et les hommes de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle qui ne passera point, et son règne ne sera jamais détruit.

15. Moi, Daniel, j'eus l'esprit troublé au dedans de moi, et les visions de ma tête m'effrayèrent. 16. Je m'approchai de l'un de ceux qui étaient là, et je lui demandai ce qu'il y avait de vrai dans toutes ces choses. Il me le dit, et m'en donna l'explication :
17. Ces quatre grands animaux, ce sont quatre rois qui s'élèveront de la terre ; 18. mais les saints du Très-Haut recevront le royaume, et ils posséderont le royaume éternellement, d'éternité en éternité. 19. Ensuite je désirai savoir la vérité sur le quatrième animal, qui était différent de tous les autres, extrêmement terrible, qui avait des dents de fer et des ongles d'airain, qui mangeait, brisait, et foulait aux pieds ce qui restait ; 20. et sur les dix cornes qu'il avait à la tête, et sur l'autre qui était sortie et devant laquelle trois étaient tombées, sur cette corne qui avait des yeux, une bouche parlant avec arrogance [nous en verrons davantage à ce sujet plus tard], et une plus grande apparence que les autres. 21. Je vis cette corne faire la guerre aux saints, et l'emporter sur eux, 22. jusqu'au moment où l'ancien des jours vint donner droit aux saints du Très-Haut, et le temps arriva où les saints furent en possession du royaume. 23. Il me parla ainsi : Le quatrième animal, c'est un quatrième royaume qui existera sur la terre, différent de tous les royaumes, et qui dévorera toute la terre, la foulera et la brisera. 24. Les dix cornes, ce sont dix rois qui s'élèveront de ce royaume. Un autre s'élèvera après eux, il sera différent des premiers, et il abaissera trois rois. 25. Il prononcera des paroles contre le Très-Haut, il opprimera les saints du Très Haut, et il espérera changer les temps et la loi ; et les saints seront livrés entre ses mains pendant un temps, des temps, et la moitié d'un temps [généralement interprété comme représentant une période de trois ans et demi]. 26. Puis viendra le jugement, et on lui ôtera sa domination, qui sera détruite et anéantie pour jamais. 27. Le règne, la domination, et la grandeur de tous les royaumes qui sont sous les cieux, seront donnés au peuple des saints du Très-Haut. Son règne est un règne éternel, et tous les dominateurs le serviront et lui obéiront. 28. Ici finirent les paroles. Moi, Daniel, je fus extrêmement troublé par mes pensées, je changeai de couleur, et je conservai ces paroles dans mon coeur.

    Daniel décrit une succession de puissances mondiales, montant et tombant, depuis son temps jusqu'à l'arrivée du Royaume de Dieu. Dans le Royaume de Dieu, "tous les peuples, les nations, et les hommes de toutes langues le servirent." Un plan prophétique similaire de l'histoire se trouve dans Daniel au chapitre 2, et se termine avec cette description du Royaume de Dieu :

Dans le temps de ces rois, le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et qui ne passera point sous la domination d'un autre peuple ; il brisera et anéantira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera éternellement. (Daniel 2.44)

    De nombreux étudiants de la Bible s'accordent sur le fait que les quatre bêtes représentent les Empires babylonien, médo-perse, grec et romain. Mais peu d'entre eux s'accordent sur la signification des "dix cornes" et de la "petite corne". Il est certainement clair que l'empire romain a perdu sa puissance. Et il est clair que le Royaume de Dieu n'est pas arrivé en puissance physique ainsi qu'il est décrit par Daniel. Alors donc, qui ou qu'est-ce que sont les dix cornes et la petite corne qui apparaissent entre l'empire romain et le Royaume de Dieu ? Est-ce que les cornes apparaissent immédiatement après l'empire romain ? Ou y a-t-il un espace dans le temps entre l'empire romain et l'apparition des cornes, rendant la tâche difficile pour situer les cornes dans l'histoire ?

    Pour mieux comprendre la prophétie de Daniel, nous devons d'abord comprendre que la prophétie ne vise pas à décrire toutes les grandes puissances du monde. Bien d'autres grandes puissances mondiales ont existé (Chine, Empire byzantin, Empire ottoman, Espagne, Angleterre, Russie soviétique, et les Etats-Unis, par exemple) mais elles ne sont pas mentionnées dans cette prophétie. Cependant les Juifs et la nation d'Israël, ainsi que les nations qui les affectent, sont l'un des sujets centraux de la prophétie biblique. La prophétie de Daniel, telle qu'interprétée jusqu'à présent, concentre seulement sur les puissances mondiales qui ont eu un impact important sur Israël et, spécifiquement, les Juifs. Babylone conquit Israël. L'empire mélopées, en 538 av. J.-C., libéra les juifs de l'emprise babylonienne et leur permit de reconstruire Jérusalem et le temple. L'Empire grec asservit Israël et, en 168 av. J.-C., profana le temple des Juifs à Jérusalem. Et l'empire romain, en 70 av. J.-C., vainquit et dispersa les Juifs et détruit le temple.

    Il est spéculé qu'avec la dispersion d'Israël par les Romains, l'accomplissement de la prophétie a été suspendu ou retardé jusqu'en 1948 quand une nation d'Israël géographique fut formée comme un refuge pour les Juifs répandus à travers le monde entier. Maintenant, avec Israël comme une nation à nouveau, l'accomplissement de la prophétie peut se poursuivre. Si la spéculation est correcte, alors les "dix cornes" ne sont pas encore apparues : nous devrions chercher la montée au pouvoir de l'union de dix nations. Elles seraient d'une façon ou une autre impliquées avec Israël. Les "dix rois" seraient alors suivis par la puissance courte de la "petite corne", qui serait remplacée par le Royaume de Dieu.

    Etant donnée la spéculation ci-dessus, certains observent l'Europe de près. Ils pensent que la puissance des "dix cornes" pourrait apparaître comme l'union politique et militaire de dix nations européennes. Ces nations pourraient s'engager dans une action militaire contre ou impliquant Israël. D'autres prophéties (Matthieu 24.15, Daniel 9.24-27) indiquent également qu'une force étrangère occupera Israël peu de temps avant que le Royaume de Dieu n'arrive comme une puissance physique. 

    La prophétie de Daniel montre que "le Fils de l'homme", Jésus Christ, recevra "la gloire et le règne ; et tous les peuples, les nations, et les hommes de toutes langues le servirent..." Avec Jésus, "les saints du Très-Haut recevront le royaume, et ils posséderont le royaume éternellement, d'éternité en éternité." Il y a beaucoup d'autres prophéties concernant le retour de Jésus pour établir le Royaume comme une puissance physique. Esaïe 2.4 est un exemple :

Il sera le juge des nations, L'arbitre d'un grand nombre de peuples. De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, Et de leurs lances des serpes : Une nation ne tirera plus l'épée contre une autre, Et l'on n'apprendra plus la guerre.

    Ensuite, nous étudierons quelques prophéties dans le dernier livre de la Bible, l'Apocalypse. Puis nous étudierons la prophétie-même de Jésus concernant Son retour.

Suite : L'Apocalypse : les signes de nos temps

L'accueil